Pourquoi j’adore le yin yoga réparateur

31 Jan 2019 Par Émilie Zaoré

Cet automne, j’ai intégré à ma routine un type de yoga que je connaissais (et pratiquais) très peu: le yin yoga réparateur. Les séances sont passées de défi mental à moment de détente ultime.

C’est quoi exactement le yin yoga ?

C’est un type de yoga où l’on maintient les postures pendant plusieurs minutes…pour ne pas dire de longues minutes, au début. Dans certaines approches du yin yoga, on pratique les asanas traditionnels, que ce soit les postures debout, en équilibre ou les différentes flexions.

Le cours que j’ai suivi se place dans une tout autre approche du yin yoga, une approche réparatrice où les yogis sont supportés dans les postures par des accessoires, postures qui sont sélectionnées pour favoriser la relaxation. Vous savez toutes ces postures au sol qu’on fait généralement en fin de séance pour se diriger vers la détente finale sur le dos (savasana) ?
Imaginez un cours composé uniquement de ça.

Alors que je suis habituée aux flows du yoga vinyasa où l’on enchaîne les postures comme une danse, pas facile ces séances d’une heure et quart où l’on bouge à peine. Pourtant, après quelques cours, mon expérience a changé. Voici mes motivations à pratiquer le yin yoga réparateur :

Faire la sieste sans dormir
Quand on n’a pas assez dormi, plusieurs d’entre nous aiment bien faire une petite sieste d’après-midi. Il reste que je ne suis pas la meilleure dans le rayons et je réussis rarement à rattraper mon sommeil. De plus, l’art de la sieste est plus complexe qu’on le croit: pas trop longue, pas trop tard, et qui plus est, ce n’est pas tout le monde qui a accès à un endroit pour roupiller quelques minutes en plein jour. Avec l’approche du yin yoga réparateur , on vient chercher une respiration très profonde, qui va la ralentir et nous détendre, comme lorsqu’on dort. De plus, la plupart des postures ont un effet presque magique relaxant le système nerveux et comme on maintient la posture longtemps, nous avons le temps de fermé délicatement nos yeux. La pratique fait donc l’effet d’une sieste, sans qu’on ait dormi. Résultat ? Plus d’énergie et un esprit plus calme.

Défaire les noeuds et les tensions profondes
Parce que je n’ai pas toujours les moyens ou le temps d’aller me faire masser, le yin yoga aide à soulager des tensions au dos, aux épaules et aux hanches qui sont causées par le travail de bureau et le gros sac à dos que je transporte des journées entières entre deux trois rendez-vous et activités. Les lunchs, le laptop, les livres, ça finit par peser lourd ! Les torsions profondes couchées sur un traversin vient décoincer la colonne et les postures qui ouvrent les hanches, comme balasana et supta badakonasana détente les muscles autour du bassin.

Une meilleure récupération après l’entraînement
Pour toutes les raisons précédentes, mais aussi pour les différents étirements qu’on maintient de longues minutes, le yin réparateur fait du bien au corps et aide les muscles à bien récupérer après des entraînements au gym ou une séance yoga plus exigeante. À faire à volonté !

Prendre le temps de méditer
Le yoga devrait, être en principe, une médiation en mouvement, peu importe le style, l’école ou l’approche qu’on a choisi. J’ai trouvé que le yin favorisait la concentration, puisque les postures sont ultra simples et qu’on n’a pas besoin de regarder beaucoup la ou le prof. Aussi, on fait peu d’ajustements en général, alors c’est parfait pour se centrer sur soi. C’est certain qu’il y a toujours un défi mental, puisque le fait d’être immobile peut amener l’esprit à se promener dans le passé et dans l’avenir, mais c’est un bel exercice que d’essayer de le ramener dans le présent.

Commentaires facebook
Écrit par Émilie Zaoré
Amoureuse du yoga et du fitness, foodie et beautista, Émilie est diplômée en communication et en journalisme. Elle s’intéresse également à tout ce qui touche la santé et la condition féminine.
Faire un commentaire

Commentaire

Aucun commentaire disponible
Soyez le premier à dire ce que vous en pensez!