Star Wars: le réveil de la force

16 Déc 2015 Par Collaboration spéciale

Par Jean Tauffy, collaborateur invité

Cette semaine, Star Wars prend d’assaut nos cinémas (et notre fil d’actualité Facebook, on va se le dire!) Qu’on ait grandi en interprétant Luke Skywalker et la Princesse Leia dans les années 80 ou qu’on ait craqué sur le beau Hayden Christensen en futur Darth Vader en 2002, on ne peut éviter la sortie du très attendu épisode 7 de la saga. Nouveau chapitre épique ou pétard mouillé?

Avec ce nouvel opus de la saga Star Wars, Disney et J.J. Abrams ont réussi un tour de force: faire oublier les épisodes 1,2 et 3 qui ont suscité bon nombre de critiques.

En plus d’y retrouver les personnages originaux, nous y découvrons de nouveaux protagonistes qui vont nous faire vibrer tout au long de ses 2h15 de montagne russe.

Bien que le film comporte quelques imperfections scénaristiques, l’ensemble se tient bien et les rebondissements vont en surprendre plus d’un. J.J. Abrams nous refait le coup de Star Trek en rajeunissant l’univers tout en en gardant les codes. Pour les nostalgiques, vous y retrouverez Hans Solo, Chewbacca et certains autres personnages de la première trilogie. Pour ceux qui ne connaissent pas encore l’univers Star Wars (on peut se demander qui?), les nouveaux membres de la distribution vont vous plonger dans cette continuelle guerre du bien contre le mal.

On aime: les acteurs de la première trilogie sont là pour donner une continuité à la saga et les nouveaux personnages font parfaitement le passage de témoin pour donner un nouveau souffle à l’univers. Le personnage de Finn apporte la touche d’humour que Jar Jar Binks n’a jamais réussi à apporter.

On aime moins: bien que le film dure 2h15, il n’est pas assez long et pourrais durer bien plus longtemps, être plus élaboré.

Comme les précédents, ce film s’inscrit dans une trilogie et on a bien hâte de voir la suite…

Commentaires facebook
Faire un commentaire

Commentaire

Aucun commentaire disponible
Soyez le premier à dire ce que vous en pensez!