La diversité s’invite chez Ivy Park

26 Sep 2017 Par Émilie Zaoré

Si vous êtes fan de Beyoncé, vous avez sûrement déjà vu passer la campagne de  sa ligne de vêtements sport, Ivy Park. Et si Queen Bey s’est déjà beaucoup montré dans ses leggings et bodysuits, elle nous présente cette fois-ci des beautés diversifiées et originales pour promouvoir ces pièces. Parmi les mannequins: Laverne Cox et Souffrant Ralph. 

» Ivy Park croit en que les aptitudes développées à travers le sport, la santé et le bien-être peuvent avoir un impact positif sur chaque aspect de notre vie et nous donner le courage et la détermination d’atteindre nos objectifs « , indique le communiqué de la marque fondée par Beyoncé en 2016.

Ce sont ces objectifs et les bienfaits  qui accompagnent chaque photo promotionnelle de Ivy Park cet automne. Si vous suivez la marque sur les réseaux sociaux, vous avez sûrement remarqué qu’on fait place à des personnalités à la beauté atypique (pour le milieu de la mode du moins !) qui posent dans les vêtements et nous expliquent comme l’activité physique contribue à leur bien-être.

Laverne Cox qu’on a vu dans Orange is the New black est aussi une activiste des droits des personnes transgenres et milite pour une image corporelle positive dans les médias. Elle a rencontré Beyoncé au dernier gala des Grammys et les deux femmes n’ont pas seulement été photographiées ensemble: elles ont entamé leur collaboration pour la campagne d’Ivy Park.

Une autre belle surprise de cette campagne est le mannequin Souffrant Ralph avec ses jolies et généreuses freckles et son look androgyne. On retrouve aussi Grace Bol qui assume super bien le crâne rasé, ainsi que Karen McDonald, un mannequin aux cheveux argentés qui nous montre que la beauté n’ait pas d’âge chez Ivy Park.

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette campagne ?

Commentaires facebook
Écrit par Émilie Zaoré
Amoureuse du yoga et du fitness, foodie et beautista, Émilie est diplômée en communication et en journalisme. Elle s’intéresse également à tout ce qui touche la santé et la condition féminine.
Faire un commentaire

Commentaire

Aucun commentaire disponible
Soyez le premier à dire ce que vous en pensez!