Hunger Games: la révolte (et la nôtre)

27 Nov 2015 Par Caroline David

Nous nous sommes rendus à la mi-novembre, comme la plupart des journalistes de la ville, au visionnement du dernier volet de Hunger Games. Oui, nous avons aimé le film. Oui, nous vous recommandons fortement d’y aller, car ce dernier film clôt parfaitement l’histoire et la réalisation est impeccable. Mais ce qui nous a marquées, lors de la projection, c’est aussi et surtout l’écho que le film semble trouver en ce moment dans l’actualité.

Vous n’êtes pas sans savoir que plusieurs pays sont touchés depuis quelques mois par des attentats ou des guerres. Le weekend du 13 novembre fut particulièrement sanglant avec les attaques de Beyrouth et de Paris. S’en sont suivis des heures de direct à la télévision, des nouvelles en boucles sur les chaines d’informations.

À une époque où un style de vie est menacé, le monde entier se tourne vers Katniss Everdeen et ses soldats pour trouver de l’espoir ou juste mettre fin a une guerre.

Si certains voient cette série de films comme un divertissement sans consistance, il est intéressant de faire le lien entre certains moments clés de l’histoire et notre actualité de ces dernières semaines. De la manipulation des médias, de la division entre les peuples, de la culture de la peur, il semble que l’on puisse retenir certaines bonnes leçons du dernier Hunger Games.

La division des peuples et la culture de la peur

Dans un Panem – pays imaginaire où se déroule l’histoire du film – dévasté, en pleine guerre civile, une seule solution semble applicable pour les deux présidents en conflits: la division. Monter les gens les uns contre les autres, les obliger à se détester pour les amener à s’entretuer, la recette parfaite du dicton « diviser pour mieux régner ». On vous parlait d’écho un peu plus haut, cet écho de l’actualité qui, malgré les messages d’amour et de fraternité que certains s’appliquent à transmettre, ne cesse de se rappeler à nous. On tente de nous inculquer la méfiance et la peur de l’autre, mais si la solution se trouvait ailleurs ?

L’héroïne du film, Katniss Everdeen, interprétée par Jennifer Lawrence, explique à ses adversaires qui la mettent en joue qu’elle ne lèvera pas les armes contre eux, car ils ne sont pas ses ennemis. Le système est cet ennemi et ensemble, ils peuvent arrêter cette guerre. Un message d’espoir en pleine nuit pour un magnifique symbolisme. Si la peur entraine le courage, comme c’est le cas de Katniss depuis son premier Hunger Games, alors la peur ne doit pas être une finalité.

La manipulation des médias 

En tant que média nous-mêmes, il peut paraît ironique que nous soulevions ce point, mais les montages vidéo et la récupération des héros dans un but de propagande sont des techniques appliquées depuis toujours pour se faire briller ou servir ses propos en temps de conflit. Les habitants de Panem, aujourd’hui face à une réunification forcée, mais stratégique, font eux aussi face à l’utilisation des moyens de communication à des fins malicieuses. En utilisant l’image pour s’attirer les bonnes grâces de la foule dont il a besoin, chaque camp tente d’affaiblir son ennemi et justifier ses actions de guerre.

Aujourd’hui encore, dans notre actualité, des rumeurs de complots, des soupçons des montages vidéo frauduleux se font entendre et mettent la bonne foi de nos dirigeants à l’épreuve. C’est peut-être de prendre le temps de vérifier ses sources avant de paniquer ou de diffuser une information, n’est-ce pas?

 

Et si l’espoir de notre futur en paix trouvait sa source dans les femmes ?

Dans la série de films Hunger Games, Katniss représente l’héroïne parfaite, forte et indestructible. Elle est aussi très belle et d’une générosité envers les autres qui nous donne l’image d’une mère nourricière, mais guerrière à la fois: la femme parfaite pour 2015 peut- être ? Ce n’est pas à nous de le dire. Si pendant des centaines d’années de l’ère dite moderne les femmes n’avaient pas leur place au combat, car jugées fragiles, on retrouve de plus en plus de figures féminines fortes à la tête de mouvements comme celui du « Mockingjay ».

Étendard d’une génération qui se révolte, les femmes prouvent aussi leur valeur sur le terrain. Elles sont courageuses, elles se battent pour leurs idéaux, elles représentent le futur des nations et peuvent se battre. Faire entendre SA voix quand on est une femme en temps de conflit ce n’est pas toujours une évidence et pourtant leurs actions résonnent tellement plus fort.

Katniss ne résout pas la guerre civile de Panem à elle seule. Ce n’est pas une machine de guerre, c’est une femme qui se bat pour ses convictions. C’est le mouvement de solidarité et d’espoir que son personnage parvient à soulever qui mettra fin à la haine et aux combats.

 

Images: capture d’écran youtube

 

Bande-annonce: HUNGER GAMES MOCKINGJAY

 

 

 

Commentaires facebook
Écrit par Caroline David
Après plus de 8 ans à toucher à tous les domaines des métiers de l’image et à bloguer ici et là, Caroline a décidé de se lancer dans l’aventure Veda. Passionnée de photo, de mode et experte en beauté, elle s’intéresse de près a l’actualité et se donne pour mission de vous tenir informé.
Faire un commentaire

Commentaire

Aucun commentaire disponible
Soyez le premier à dire ce que vous en pensez!