#EtMaintenant, un coeur jaune en soutien au #MoiAussi

15 Jan 2018 Par Émilie Zaoré

En continuité avec les mouvements de dénonciation  #MeToo, #MoiAussi et #BalanceTonPorc, voici un petit coeur jaune pour continuer à montrer notre soutien aux victimes et dénoncer les abus sexuels. Dimanche soir, des féministes d’ici ont lancé #EtMaintenant.

Si vous avez regardé l’émission Tout le monde en parle dimanche soir, vous avez très certainement remarqué les petits coeurs jaunes épinglés sur les tenues des invité.es. Aurélie Lanctôt et Léa Clermont-Dion, deux jeunes féministes très présentes dans l’espace public, ont été invitées à l’émission pour présenter ce nouveau mouvement, en continuité avec la vague de dénonciations d’agressions sexuelles cet automne.

 

C’est une continuité, oui, mais c’est aussi une réponse intelligente à la lettre autour du « droit des hommes d’importuner », signée par un groupe de 100 femmes en France, dont l’actrice Catherine Deneuve.

 

Des féministes de chez nous, incluant l’ex-politicienne Françoise David, ont signé le texte Et maintenant qui rappelle une différence fondamentale entre draguer et harceler, entre la séduction et l’agression: LE CONSENTEMENT. Ce fameux consentement si simple à comprendre quand on parle d’une tasse de thé, mais si flou lorsqu’il est question des droits humains. Comme on peut le lire dans la lettre Et maintenant :

 

Mais un acte a-t-il besoin d’être criminel pour
être inapproprié ?
S’il est posé sans le consentement de la personne, s’il se répète, si le refus entraîne des représailles, cet acte est un abus de pouvoir. Il n’a pas pour but de séduire, mais d’asseoir une domination.

(…) Il ne s’agit pas de jouer à la police des mœurs, d’empêcher le jeu de la séduction… ou de lancer une chasse aux sorciers. Chercher justice n’est pas crier vengeance.

 

Je vais ici garder mes commentaires pour moi autour de ce fameux » droit d’importuner » et on en reparlera probablement dans un prochain article. Aujourd’hui, on met le spotlight sur la solidarité envers les victimes et une initiative qui rappelle qu’on a encore bien des discussions à avoir sur les rapports entre les sexes.

 

Si vous désirez montrer mon soutien à ce mouvement, n’hésitez pas à partager le petit coeur jaune et signez la lettre sur le site etmaintenant.net.

 

Images: Mathilde Corbeil pour Etmaintenant.net

Commentaires facebook
Écrit par Émilie Zaoré
Amoureuse du yoga et du fitness, foodie et beautista, Émilie est diplômée en communication et en journalisme. Elle s’intéresse également à tout ce qui touche la santé et la condition féminine.
Faire un commentaire

Commentaire

Aucun commentaire disponible
Soyez le premier à dire ce que vous en pensez!