Dans l’oeil de Marie Wilkinson, créatrice et designer de lunettes

09 Août 2019 Par Émilie Zaoré

Marie Wilkinson, célèbre designer de la ligne de lunettes Cutler & Gross sera des nôtres le 20 août dans le cadre du Festival Mode et design 2019, le temps d’une rencontre. J’ai donc discuté mode, culture et montures avec l’élégante créatrice basée à Londres.

Qu’elle élabore des lunettes de vue ou des solaires, Marie Wilkinson amalgame passion et style dans ses créations, un travail à la fois instinctif et technique. La designer, qui oeuvre pour la maison Cutler & Gross depuis plus de 30 ans, a conçu des montures pour des starts tels que Madonna, Elton John et Victoria Beckham, en plus de collaborer avec des maisons de mode reconnues telles que Stella McCartney et Comme des Garçons. Toutefois, qu’elle collabore avec une célébrité ou qu’elle élabore une collection de montures pour le grand public, elle est toujours aussi fascinée et passionnée par les lunettes que lorsqu’elle a essayé sa première paire, à l’âge de huit ans. Alors que bien des enfants voient les lunettes comme étant encombrantes, la petite Marie a été charmée et a voulu en faire une carrière : « Je me souviens juste avoir été émerveillée par mes lunettes et le fait que soudainement, je pouvais enfin le monde merveilleux dans lequel nous vivons », se rappelle-t-elle.

C’est cet émerveillement qui lui a d’abord donner envie de se tourner vers l’optique. C’est finalement son envie de partager ce sentiment de confiance en soi qu’elle éprouvait en portant des lunettes qui l’a fait se tourner vers les montures plutôt que les lentilles. Pour Marie Wilkinson, les lunettes ont toujours été un accessoire mode et il était important pour la designer d’étendre cette vision dans notre culture.

En tant que porteuse de lunettes, je me souviens très bien comment peu de personne était ultra heureuse de se faire dire qu’on allait porter des lunettes. Disons que ça n’avait pas le niveau de coolness qu’on y trouve aujourd’hui et les lentilles de contacts étaient plus à la mode. Pour Wilkinson, il y a définitivement eu un changement de perception et de tendance : les lunettes ne sont plus seulement perçues comme une nécessité médicale, mais comme un accessoire mode, un petit bijou pour les yeux. De plus en plus de « lunetté.e.s », moi comprise, portent leurs binocles en tout temps, pas juste au besoin. Et ça va encore plus loin dans les boutiques Cutler & Gross : « Des gens viennent nous voir non pas parce qu’ils ont besoin de lunettes pour bien voir, mais pour une belle monture avec des lentilles neutres, afin d’avoir un look plus studieux, plus professionnel et être pris au sérieux dans leur carrière », explique Wilkinson.

Pour la créatrice, les réseaux sociaux comme Instagram ont aussi changé la donne: « Comme on y voit surtout des photos de visages, un accessoire comme les lunettes devient aussi important que le maquillage,
par exemple », souligne la designer. En effet, lorsque le portrait est au centre de tout, une monture bien choisie devient vite la vedette d’un look.

La créativité, l’instinct et le regard technique qu’a développés Marie Wilkinson au fil des décennies lui a permis de sublimer le côté chic et audacieux de la marque Cutler & Gross. Son équipe créative et technique s’est aussi agrandie et spécialisée pour fournir des montures tendance avec des matériaux innovateurs et de qualité. Avant de la quitter, je demande à la « Fée des lunettes » quel serait son conseil ultime pour le choix d’une monture. Sa réponse ? Écoutez-vous: « Il faut suivre son instinct. C’est comme rencontrer une personne pour la première fois. Vous allez avoir une relation très intime avec ces lunettes pour plusieurs années, alors si c’est le cœur de foudre des que vous les essayez, ce sera fort probablement la bonne paire de lunettes ».

Ne manquez pas la conférence de Marie Wilkinson au Festival mode et design 2019, le 20 août à 16h30, dans le cadre des FMD Rencontres.

Tous les détails ici !

Commentaires facebook
Écrit par Émilie Zaoré
Amoureuse du yoga et du fitness, foodie et beautista, Émilie est diplômée en communication et en journalisme. Elle s’intéresse également à tout ce qui touche la santé et la condition féminine.
Faire un commentaire

Commentaire

Aucun commentaire disponible
Soyez le premier à dire ce que vous en pensez!